Michael Call

Enchantement et désillusion en France au XVIIe siècle

Articles sélectionnés du 49e Colloque de la North American Society for Seventeenth-Century French Literature. Salt Lake City, 16-18 mai 2019
Sofort lieferbar
58,00 € inkl. MwSt.
Dans un passage célèbre de La Science, profession et vocation, Max Weber a déclaré à propos de l’époque moderne : « Le sort de notre temps se caractérise par la rationalisation et l'intellectualisation et surtout, par le désenchantement du monde. » Les penseurs et les écrivains français du XVIIe siècle tels que René Descartes, Pierre Gassendi et Pierre Bayle ont joué un rôle non négligeable dans l’élaboration et l’accélération de ce processus culturel, fournissant dans bien des cas les calculs et les explications qui ont progressivement banni le mystère et le surnaturel en faveur de l’illumination rationnelle. Mais les rapports de la France du XVIIe siècle, et surtout de sa littérature, avec la raison sont plutôt compliqués, comme La Mesnardière l’a exprimé de manière mémorable dans sa Poétique (1639) : « À parler absolument, un poème n’est point raisonnable s’il n’enchante et s’il n’éblouit la raison de ses auditeurs. » La dichotomie simpliste illusion / rationalité tend à disparaître à une époque caractérisée par des méthodologies d’enchantement théâtral ou par une machinerie politique liée intrinsèquement au spectacle. Au début de la France moderne, l’enchantement était souvent soigneusement calculé et la science pouvait produire des miracles.
Softcover
Dans un passage célèbre de La Science, profession et vocation, Max Weber a déclaré à propos de l’époque moderne : « Le sort de notre temps se caractérise par la rationalisation et l'intellectualisation et surtout, par le désenchantement du monde. » Les penseurs et les écrivains français du XVIIe siècle tels que René Descartes, Pierre Gassendi et Pierre Bayle ont joué un rôle non négligeable dans l’élaboration et l’accélération de ce processus culturel, fournissant dans bien des cas les calculs et les explications qui ont progressivement banni le mystère et le surnaturel en faveur de l’illumination rationnelle. Mais les rapports de la France du XVIIe siècle, et surtout de sa littérature, avec la raison sont plutôt compliqués, comme La Mesnardière l’a exprimé de manière mémorable dans sa Poétique (1639) : « À parler absolument, un poème n’est point raisonnable s’il n’enchante et s’il n’éblouit la raison de ses auditeurs. » La dichotomie simpliste illusion / rationalité tend à disparaître à une époque caractérisée par des méthodologies d’enchantement théâtral ou par une machinerie politique liée intrinsèquement au spectacle. Au début de la France moderne, l’enchantement était souvent soigneusement calculé et la science pouvait produire des miracles.

Inhalt:
MICHAEL CALL
Introduction

ALLISON STEDMAN
Mind over Matter: Mineral Springs and the Power of the Imagination in Seventeenth-Century France

JUDITH SRIBNAI
Quelques enchantements du savoir chez Peiresc, Gassendi et Elisabeth de Bohême

ADRIEN MANGILI
La magie au service du déniaisement : pour une lecture stéganographique de l’Apologie de Gabriel Naudé

HEATHER KIRK
« Irois-je m’abaisser en mille & mille sortes » ? : Tristan L’Hermite et le désenchantement professionnel

ÉRIC DEBACQ
La « superstition » dans les Relations de Paul Lejeune (1632-1641)

AGNÈS COUSSON
« Pour moi, je m’en suis entièrement désabusée » : Madame de Sablé et les médecins

PERRY GETHNER
Magic and Disenchantment in Plays Featuring Circe

JAN CLARKE
When enchantment doesn’t work: the case of La Pierre philosophale

STEPHEN H. FLECK
Stairway to Heaven? Max Weber does Tartuffe et cie

ESTHER VAN DYKE
The Sublime, Wonder, and Spectator Belief in Corneille and Racine

DELPHINE CALLE
Bérénice au pays des Injustices de l’Amour. Le charme de l’amour dans la tragédie et le conte

MARCELLA LEOPIZZI
Les Pensées diverses de Bayle et l’Histoire des Oracles de Fontenelle entre faux et vrai merveilleux : fanatisme et superstition vs scepticisme
et désillusion

CHRISTINE MCCALL PROBES
Spectacle, Glory and Disenchantment: Jean-Baptiste Massillon, his Sermons at Court and Funeral Oration for Louis XIV
Mehr Informationen
ISBN 978-3-8233-8520-2
EAN 9783823385202
Bibliographie 1. Auflage
Seiten 175
Format kartoniert
Ausgabename 18520
Verlag Gunter Narr Verlag
Herausgeber Michael Call
Erscheinungsdatum 06.09.2021
Lieferzeit 1-3 Tage