Elissa Pustka

La bande dessinée

Perspectives linguistiques et didactiques
ab 0,00 € inkl. MwSt.
Entre Tintin et BD de non-fiction féministe : cet ouvrage collectif analyse pour la première fois la bande dessinée française et francophone d’un point de vue linguistique et didactique. Il met l’accent sur l’oralité mise en scène, les problèmes de traduction et le potentiel de la BD pour l’enseignement du FLE. Il s’adresse à la fois à un public scientifique et professionnel.
Pour la première fois, un ouvrage collectif traite de la bande dessinée française et francophone d’un point de vue linguistique et didactique. 17 contributions de romanistes, d’expert.e.s en bandes dessinées et d’enseignant.e.s de FLE présentent un tour d’horizon de ce vaste domaine, allant de classiques comme Tintin, Astérix ou Les Schtroumpfs à des publications plus récentes comme Les Cahiers d’Esther, Les Vieux Fourneaux ou la BD de non-fiction féministe. Les contributions linguistiques analysent la grammaire de l’oral mise en scène (négation, dislocations, etc.), différentes variétés (langage des jeunes, français québécois) et des problèmes de traduction. Les contributions didactiques montrent le potentiel de la BD pour l’enseignement du FLE au lycée et à l’université (notamment dans les pays germanophones).

Inhalt:
Elissa Pustka: La bande dessinée – une ressource précieuse pour la linguistique et la didactique du FLE LINGUISTIQUE

Frédéric Nicolosi: Le français des Bidochon. Aspects morphosyntaxiques

Stefanie Goldschmitt & Nathalie Metzel: « C’est mon modèle, mon père. » – une preuve d’amour par la dislocation

Beate Kern: L’oralité mise en scène dans une perspective diachronique. Tintin (1929–1976), Astérix (1961–2019), Titeuf (1993–2019)

Frank Paulikat: Le journal de Mickey – le développement du langage de la bande dessinée à travers les traductions françaises de Disney

Nathalie Mälzer: Le transfer de l’humour dans les traductions allemandes de Spirou et Fantasio

Greta Schlintner: « Faudrait peut-être pas vieillir, mais grandir un peu, ce serait pas dommage. » La négation sans (et avec) ne dans Les Vieux Fourneaux

Sabine Leis: « La mise en scène du langage des jeunes par la (non-)réalisation du ne de négation : une analyse des bandes dessinées Les cahiers d’Esther et L’Arabe du futur de Riad Sattouf »

LINGUISTIQUE ET DIDACTIQUE
Benjamin Massot: « C’est bon, mais on dirait pas comme ça. » La traduction idiomatique des structures présentatives dans la bande dessinée – approches linguistiques et didactiques

Anke Grutschus: « Ça nous fait trop goleri. » La mise en scène de la langue des jeunes dans la bande dessinée et son utilisation en tant que ressource didactique

Karoline Heyder: Les variétés linguistique en cours de français langue étrangère : Paul à la campagne, un classique de la bande dessinée Québécoise

DIDACTIQUE
Corinna Koch: « On va se schtroumpfer ! » – Le potentiel didactique du mot passe-partout schtroumpf

Linda Bäumler: Merde, putain, ta gueule – Doit-on enseigner les gros mots en cours de FLE? Le potentiel de la bande dessinée

Karin LeBescont: Apprendre l’expression des sentiments avec la BD culte Seuls

Ulrike Lange: „Von (Super-)Heldinnen und Sachthemen: Feministische BD de non-fiction im Französischunterricht“

Kay Schwemer: Comic-Dystopien im Französischunterricht – Literatur und politische Sachthemen kreativ erarbeiten

Dietrich Grünewald: „Zeichne mir ein Schaf.“ Der kleine Prinz von Antoine de Saint-Exupéry als Comic-Adaption von Joann Sfar



Autoreninformation:
Prof. Dr. Elissa Pustka ist Professorin für Romanische Sprach- und Kommunikationswissenschaft an der Universität Wien.
Mehr Informationen
ISBN 978-3-8233-8486-1
EAN 9783823384861
Bibliographie 1. Auflage
Seiten 542
Format kartoniert
Ausgabename 18486
Auflagenname -11
Verlag Gunter Narr Verlag
Herausgeber Elissa Pustka
Erscheinungsdatum 22.08.2022
Lieferzeit 2-4 Tage